Украина +38 095 007 73 57
Россия +7 916 968 03 00
e-mail: vbalayan@mail.ru
e-mail: tvdocfilm@gmail.com
Who is Mister Putin, le portrait sans lacunes

14/01/2016

Who is Mister Putin, le portrait sans lacunes

Vladimir Poutine se serait enrichi au début des années 90 grâce aux mafias russe, mais aussi colombienne et japonaise. Cette affirmation de deux journalistes indépendants d'investigation fait recette sur la toile. Nous avons pu joindre l'un d'entre eux, qui évoque aussi des conséquences en France.

 Le film intitulé "Who is Mister Putin ?", qui est monsieur Poutine ? Sorti fin décembre dernier sur internet, il a déjà été visionné 1 million et demi de fois. Basé sur l'enquête de deux journalistes indépendants russes, Vladimir Ivanidze et Anastasia Kirilenko*, il s'intéresse à l'enrichissement personnel du président russe quand il était en poste à la mairie de Saint-Pétersbourg. Poutine est alors responsable des affaires extérieures de la ville. Un enrichissement qui aurait pu se faire grâce à l'aide de la mafia russe, mais aussi colombienne et japonaise.

 http://www.franceculture.fr/2016-01-13-poutine-fonctionna...

(France culture: interview de V. Ivanidze)

 

 

 

 

 

 

 Version complète en russe (1h 40)

 

 

(Merci pour de petites fées que je connais pas pour les sous-titres!!).

En russe sur la préparation du film (interviews avec A. Kirilenko): "le passé de Poutine aurait du être effacé""Who is Mr Poutine" et le résultat de vérification de faits pendant des années".

Éditorial de A. Kirilenko sur Grani.Ru suite au tournage: comment le procureur espagnol a essayé, en vain, d'alerter Obama sur les liens de Poutine avec la criminalité organisé et pourquoi l'Allemagne a enterré sa propre enquête. ("Les russes, en avant: il faut compter que sur soi-même" - "Mr Poutine et les Russes").

De mêmes enquêteurs - "La fortune cachée de Poutine", Canal+, 2013 (film de Nicolas Tonev, France).

When Putin Commissioned "Power," a Film About Himself | FRONTLINE, 2015 (film de Neil Docherty, Canada-USA)

Écrire un commentaire

 
< Пред.   След. >
 
© 2008 Персональный сайт Валерия Балаяна